Marion FIACK au sommet de la perche Française.

Publié le 3 Avril 2015

Pour Marion Fiack, une première étape a été franchie. Marion FIACK, 22 ans, sociétaire de l’ESTY, est devenue cet hiver, une légende de la perche française. Effaçant le record de France de Vanessa BOSLAK, dès sa première sortie de l’hiver, avec un saut à 4M71, la demoiselle a marqué les esprits de tous les fans durant toute la saison.

 

Fiack, 22 ans, licenciée au club de Thionville (Moselle), a ainsi dépossédé Vanessa Boslak de la meilleure marque nationale, 4,70 m, qu'elle avait établie le 28 juin 2006 à Malaga (Espagne). Avant le Capital Perche à Clermont-Ferrand, le 10 Janvier 2015, le record personnel de Fiack était de 4,61 m.

La demoiselle annonçait qu’elle était en forme, et savait par la même qu’elle avait ce record dans un coin de sa tête. Lors de la première étape du Perche Elite Tour, elle s’illustre devant le public clermontois.

« Je suis sur un petit nuage, ce record de France est un véritable pas vers l’avant. A un an des jeux olympiques, cette performance peut déjà peser lourd dans ma qualification.Je tiens à partager ce record avec mes proches et notamment le dédier au DAHLIR qui est l’association dont je suis la marraine. »

Enchainant les étapes, la demoiselle se présentait sur le sautoir d’Orléans où là encore, elle s’empare de la victoire du concours avec 4M58. Elle réitère quelques jours plus tard à Rouen en franchissant 4M56 mais s’inclinant face à la grecque KIRIAKOPOULOU Nikolete auteur, d’un saut à 4M67. Même constat à Nevers où la demoiselle prouve sa régularité en effaçant à nouveau 4M50.

Puis, de nouveau sur ses terres d’entrainements, la demoiselle était présentée comme la grande favorite des Championnats de France Elite. Fiack a conquis son premier titre de Championne de France élite en faisant remonter son compteur, franchissant 4M60 au profit de Marion Lotout.

La Mosellane, de retour aux sources, participait ensuite au Meeting de Metz, ultime répétition avant les Championnats d’Europe à Prague et sous les yeux de son public, de sa famille et au terme d’une lutte acharnée, la jeune perchiste prend une superbe troisième place avec 4M62.

Vient ensuite le jour des qualifications à Prague, piste rapide et forme olympique pour la demoiselle, elle passe le cap des qualifications en prenant une 5e place avec 4M60. Deux jours plus tard, remontée comme jamais, Marion avait cœur à bien faire. Trop peut-être. En effet, la demoiselle accuse le coup. Franchit 4M50 et prend une superbe 5e place mais repart avec des regrets. Le podium étant accessible (4M70).

"J'ai dû mal à l'expliquer. J'ai tout fait pour aller haut. J'ai pris du levier, j'ai reculé de trois pieds, je courais plus vite. Sauf qu'à 3 reprises, à 4M60, j'étais trop près. C'était mon plus mauvais concours de la saison, et paradoxalement, c'est celui où je me sentais le mieux. Il y avait une troisième, voire une deuxième place à jouer, mais je n'ai pas pu me battre avec les autres filles, c'est ce qui m'énerve le plus."

Notons tout de même la belle régularité de cette jeune perchiste, qui détient désormais le record national de la discipline et qui enregistre une moyenne de 4M60 cet hiver.

 

Marion FIACK au sommet de la perche Française.

Rédigé par Perche Lorraine Développement

Publié dans #Actu compets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article