Joel Mertz à l'honneur !

Publié le 22 Février 2012

120222_joel.jpg

Au moment ou Marion brillait à Nevers, Joël MERTZ lui brillait à Mondeville en remportant le titre de champion de France vétérans M45 ! Grâce à un saut à 4m00, il signe également sa meilleure perf de la saison. bravo à Joël qui apporte une nouvelle médaille pour la perche Lorraine !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joël sera également à l'honneur ce jeudi matin sur France Bleu, effectivement il sera en direct à 7H25 afin de parler de l'ascension de Marion !

120222_francebleu.jpg

A l'honneur aussi dans le Républicain Lorrain de samedi dernier : 

Mertz : c’est son tour

A la veille de ses 50 printemps, Joël Mertz, l’entraîneur de Marion Fiack, remet la perche dans le butoir. Pour l’exemple.

Joël Mertz ou l’éternel jeune homme. A l’âge où d’aucuns pensent à la retraite, un livre à la main, ce fonctionnaire de police à la CRS 36 de Thionville, continue de s’envoyer en l’air sans se casser les reins. Car Mertz vit le week-end à fond sa passion du sport, en particulier de l’athlétisme.

Ce maître-nageur sauveteur qui, l’été venu, surveille les plages de l’Aquitaine et les baigneurs imprudents, va disputer ce week-end, à Mondeville, les championnats de France vétérans de saut à la perche. Car Mertz n’a jamais dételé. Venu à l’athlétisme par l’école, M. Schmitt et le lycée Charlemagne, ce Thionvillois de toujours a sauté 1,86 m en hauteur, 6,59 m en longueur avant de devenir l’un des perchistes les plus représentatifs de la Sportive thionvilloise, son club de cœur, à 4,60 m. Champion de France vétérans en plein air, en 2004, à Feignes, dans le Nord, vice-champion de France à trois ou quatre reprises, en hiver, Mertz va concourir à la veille des 50 ans qu’il aura le 23 mars prochain, dans la catégorie 45-49 ans avec l’ambition de sauter 4,20 m. « Evidemment, avec mon boulot et les déplacements, j’ai peu de temps pour l’entraînement », dit celui qui prend plus de temps pour les autres que pour lui-même. Car depuis quelques années, Joël Mertz joue à fond la transmission. C’est lui qui est à l’origine de la carrière de perchiste de haut niveau de Marion Fiack. « Elle avait choisi les épreuves combinées. Et je l’entraînais. Un jour, je lui ai imposé la perche. Et elle s’est prise au jeu », raconte celui qui ne s’est pas étonné de la voir sauter cette année à 4,40 m. Homme de bonne volonté, doué d’humour, Joël Mertz qui a présidé aussi à l’entraînement de Maxime Grislin, l’espoir thionvillois, spécialiste des épreuves combinées, aujourd’hui passé sous la coupe de Julien Choffart, est un généreux qui n’hésite pas à sillonner la France pour être au côté de l’un ou de l’autre de ses élèves. Perfectionniste, ce polyvalent de talent, modeste s’il en est a dû se sentir honoré quand Phlippe D’Encausse, l’entraîneur de Marion Fiack à Clermont-Ferrand, l’un des meilleurs perchistes de sa génération, a déclaré que Marion avait été préparée comme peu de jeunes filles avant elle à une discipline risquée et technique.

Rédigé par JB

Publié dans #Actu compets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article