Saison remarquable, Marion peut rêver de Londres ..

Publié le 28 Février 2012

La saison hivernale a pris fin ce dimanche 26 février après le concours des Championnats de France Elite à Aubière pour la Thionvilloise Marion FIACK. Revenons sur cette saison remarquable que Marion s'est offerte depuis son arrivée à Clermont Ferrand sous la houlette de Philippe D'Encausse.

Marion 9899

 

 A quelques jours de la rentrée universitaire 2011 - 2012 Marion arrivait sur les terres Auvergnates pour y trouver son nouveau camp d'entrainement et par la même une nouvelle université pour celle qui est actuellement en deuxième année de STAPS.  L'annonce de son programme d'entrainement l'a surprise mais pas effrayée, elle savait qu'elle était là pour s'entrainer dur et aller haut. Sept, huit entrainements par semaine dans des conditions optimales au Stadium Jean Pellez d'Aubière et pouvoir également suivre les cours de l'université. Que demander de plus ? Des performances… Et elle ne s'est pas faite prier.

Encore junior deuxième année pour sa première compétition avec Philippe D'Encausse, c'est à Orléans que Marion va se faire remarquer d'une manière remarquable. Rappelons le, elle s'emparait ce soir là lors de la première étape du Perche Elite Tour du record de France de sa catégorie avec un saut à 4m36. Elle réalisait également de très beaux sauts à 4m52. Ce soir là, la jeune fille au mental de feu avait franchit un cap sous le regard attentif de ses parents qui avaient fait le déplacement pour assister au spectacle. 

 

Marion 1112

 

 

Déjà  + 21 cm à son record personnel (Ancien record : 4m15 à Albi)

 

Au mois de janvier, elle passait dans la catégorie supérieure à savoir espoir première année. Sa première compétition sera la deuxième étape du perche élite tour à Aulnay Sous Bois. Compétition qui se déroulait le 7 janvier soit 15 jours après sa dernière séance de saut à Clermont et bien entendu après les fêtes. Elle réalise un petit 4m10 de rentrée et échouait à 4m28 prenant tout de même la première place chez les espoirs.

La salle d'Aubière était l'hôte de la troisième étape du perche élite tour le 14 janvier. Marion faisait seulement son retour à Clermont le 13 janvier après 3 semaines de " coupure " . En effet, l'étudiante en STAPS spécialité APA (activité physique adaptée) était en stage en Lorraine. A la clé, un saut à 4m03. Pas d'inquiétude pour son coach, ni même pour elle, son stage en IME (Institut médico-éducatif) a laissé des traces de fatigue. 

20 janvier à Villeurbanne, encore une étape du perche élite tour pour Marion. Ce soir là, pas de gros exploits mais une barre franchit aisément à 4m14 de quoi remonter la pente doucement après ses 4m10 et 4m03 début janvier. Elle conserve cependant une bonne place au classement général du perche élite tour.

En ces mois de début d'année les compétitions s'enchainent, Marion prenait part au Championnat Régional à Clermont Ferrand dans la salle qu'elle côtoie chaque jour pour construire ses records. C'est le 29 janvier qu'elle va d'ailleurs le faire grimper . Malgré une frayeur, rappelez vous qu'elle se fait peur en franchissant 4m15 à sa dernière tentative. Cependant, elle est l'auteur cette après midi là d'un saut à 4m30 époustouflant, suivi d'une barre à4m40 effacée sans aucun problème. Marion rajoutait ce jour là encore 4 petits centimètres à son record personnel.

 

+ 26cm depuis le début septembre !

 

Plus de 2ans après sa dernière bulle (10/12/2010), Marion remet ça en échouant face à une barre à 4m15 malgré une forme "olympique". Des courses d'élan rapides, pour preuve Marion reculait ses marques de 5 pieds ce jour là. Ce 12 février sera donc un jour sans …. perf'.

 

Marion 7078

 

Après son échec de la semaine passée, Marion se rendait à Nevers le 18 février pour la finale du perche élite Tour. A trois semaines des Championnats du Monde à Istanbul, Marion avait un objectif clair … Et elle ne déméritera pas sa performance du jour. Elle effacera une barre à 4m42 dans un concours relevé, nouveau record personnel de 2centimètres. Soulignons qu'elle rate ce soir là un saut à 4m52 d'un rien. "La faute à pas de chance " . En effet, sa première tentative à cette barre synonyme de minima olympique et mondial fut impressionnante.

 

+28cm depuis son arrivée en Terre Auvergnate.

 

Ultime compétition de la saison le week end passé (26/02/2012). Marion passe à côté de son championnat, elle qui pourtant voulait saisir sa dernière chance de réaliser les minima pour les Championnats du Monde. Malade l'avant-veille de la compétition, Marion n'était pas en forme et cela s'est ressenti dès l'échauffement. En effet, sa course d'élan n'était pas celle des grands jours. Elle prendra tout de même une 4ème place française avec 4m25, pas trop mal pour une Marion pas en grande forme.

 

Une saison hivernale qui a ravit ses supporters mais qui l'a ravit elle aussi malgré qu'elle reste sur sa fin avec une dernière compétition en demi teinte. Déception pour la Clermontoise d'adoption qui rêvait d'un maillot bleu blanc rouge cet hiver… Ce n'est que partie remise espérons le. Cet été l'objectif est clair et précis : participer aux Jeux Olympiques, le rêve de tout sportif.

 

Marion-copie-3.jpg

 

Quand le rêve s'approche de la réalité

 

Marion est une jeune demoiselle douée, motivée et ambitieuse. Rappelons le, il y'a quelques années la thionvilloise était demi fondeuse, puis heptathlète autant dire qu'elle n'a pas peur de se faire mal pour progresser. Maurice Houvion (Entraineur de Jean Galfione) disait " 80% du saut repose sur le mental" , aucun doute sur le fait que Marion possède grandement ces 80%.  

Un grand bravo à celle qui n'a pas dit son dernier mot et qui à offert à ses supporters une très belle saison hivernale. On peut que lui souhaiter au moins la même cet été et rêver d'un maillot tricolore brodé des cinq anneaux…. "Advienne que pourra" 

Rédigé par Livia

Publié dans #Actu compets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article